« On n’est pas condamnĂ© Ă  l’Ă©chec, voilĂ  l’chant des combattants
Banlieusard et fier de l’ĂŞtre, j’ai Ă©crit l’hymne des battants
Ceux qui n’font pas toujours ce qu’on attend d’eux
Qui n’disent pas toujours c’que l’on veut entendre d’eux
Parce que la vie est un combat
Pour ceux d’en haut comme pour ceux d’en bas
Si tu n’acceptes pas ça c’est que t’es qu un lâche
Lève toi et marche »

C’est ainsi que Kery James dĂ©butait en 2008 son hymne aux Banlieusards.

Aujourd’hui, 2019. L’artiste du 9-4, figure de proue du rap français et qui n’a plus rien Ă  prouver dans ce domaine, endosse les casquettes d’acteur/rĂ©alisateur et dĂ©barque le 12 octobre sur la plateforme amĂ©ricaine Netflix avec son premier film Banlieusards qu’il co-rĂ©alise avec Leila Sy.

Banlieusards le 12 octobre 2019 sur Netflix
Banlieusards le 12 octobre 2019 sur Netflix

Exit les clichĂ©s servis et rĂ©chauffĂ©s par les mĂ©dias Ă  l’approche des Ă©lections. Avec Banlieusards, le natif des Abymes met en avant la banlieue, SA banlieue, en s’attardant sur l’histoire de trois frères aux destins et personnalitĂ©s opposĂ©s et pourtant si proches : Demba (Kery James), l’aĂ®nĂ©, vit aux rythmes de la rue et ses divers business. Soulaymaan (Jammeh Diangana), Ă©lève brillant en droit, s’apprĂŞte Ă  participer Ă  un dĂ©bat sur « la responsabilitĂ© de l’État dans la situation actuelle des banlieues » lors de la finale d’un cĂ©lèbre concours d’Ă©loquence. Leur petit frère NoumoukĂ© (Bakary Diombera), 15 ans, cherche encore Ă  tracer sa voie; voie influencĂ©e par celles empruntĂ©es par ses deux grands frères.

“Une histoire de famille, de choix et d’Ă©loquence qui se dĂ©roule en banlieue telle que je la connais et telle que vous la reconnaĂ®trez, sans clichĂ©, sans caricature ni tentative de subversion. J’en avais marre de voir les mĂŞmes s’emparer de nos rĂ©cits. Alors j’ai Ă©crit mon propre scĂ©nario, dĂ©peint nos vies…”

C’est ainsi que avec ce film aux accents de « J’accuse » et un scĂ©nario aussi affĂ»tĂ© et piquant qu’un coup de Muhammad Ali, l’homme qui « fait des classiques » s’apprĂŞte Ă  briser de nouvelles fenĂŞtres Ă  la force de son talent.

« Fierté, Courage, Honneur, Noblesse
VoilĂ  ce que souhaite[…] » AFROPOLiTAiN Ă  Monsieur James.